Blogs sport AS Ampuis Rugby Côtes Rôties Ampuis saison 2011-2012

Ampuis 23-3 Givors

Les ampuisaits ont joué un rugby sérieux et efficace qui leur a permis de remporter sans contestation une magnifique victoire.

Fiche de match

 Ampuis (stade de Verenay), Ampuis 23 Givors 3 (mi-temps 10-3)

Pour Ampuis 2 essais Vicoletto (20e) et Mevel (80+4), 3 pénalités Rostaing (40e+2, 68e, 70e) et 2 transformations Rostaing

Pour Givors 1 pénalité Bailly (5e)

Carton Blanc pour Givors Boumaza (30e)

Carton jaune pour Ampuis Youcef Beldjellil  (50e) et Vicoletto (63e). Pour Givors Laville (50e)

Le groupe pour Ampuis : Rostaing, Mevel, Simian Ch, Mascarot, Ghembaza, Champet, Bouffard, Simian Cl, Simian B, Brunaud Y, Beldjellil S, Lucien, Beldjellil Y, Vicoletto, Barchi
remplaçants : Rivière, Perrin, Marquet, Dulcide, Seixas M, André D, Brunaud A

Le groupe pour Givors : Cochet, Boukhaloua, Terrade, Bonjean, Ollier, Bailly, Jimenez, Galluchot, Chiampo, Comte, Nowak, Teyssier, Laville, Dupont, Boumaza
Remplaçants : Quessada, Michel, Guyard, Nefoussi A, Degrange, Perrier

Résumé du match Ampuis - Givors

Pour ce derby contre Givors, les Ampuisaits ont délivré un rugby séduisant face à une bien pâle équipe de Givors. Même si Bailly, ex-ampuisait, ouvre le score sur pénalité dés la 5ème minute, Givors ne se montrera guère dangereux pendant le reste du match. Ampuis ne laisse rien passer en défense et profite de l'efficacité de ses groupé-pénétrant pour se créer la 1ère grosse occasion après 15 minutes de jeu. Sur un mouvement similaire, Givors est la faute. Sur la pénal'touche jouée au ras Vicoletto marque le 1er essai du match transformé en coin par Lilian Rostaing (10-3, 20e). Par la suite les buteurs ne sont pas à la fête avec plusieurs tentatives faciles ratées des 2 côtés. Lilian Rostaing s'en sors mieux sur le pénalité plus difficile et fait basculer son équipe en tête à la mi-temps 10-3. Les Ampuisaits continuent sur les mêmes bases en seconde période. Givors n'arrive pas à passer le rideau défensif des locaux même si Boukhaloua ou Cochet trouve des brêches mais trop loin pour inquiéter Ampuis. Plus grave, les givordins sont très souvent privés de munitions en touches avec 5 ballons perdus en 2ème mi-temps. La pression est sur Givors qui fait des fautes et permet à Rostaing de passer 2 nouvelles pénalités. En fin de match Ampuis voit récompensé ses efforts avec un essai bien emené en bout de ligne conclut par hugo Mevel et transformé par Lilian Rostaing. En reproduisant ce genre de match, l'équipe d'Ampuis peut espérer continuer une série de bons résultats.

Interview des entraineurs

Après la nette victoire d'Ampuis sur Givors (23-3), Eric Ballay, entraîneur d'Ampuis et ancien joueur de Givors, ne cachait pas son plaisir : "C'est vrai que j'ai passé une semaine tendue pleine d'incertitude mais avec un tel résultat et surtout la manière dont l'équipe a joué je suis rassuré. Ils ont été cohérent dans tout ce qu'ils ont fait, sérieux pendant tout le match. J'espère qu'ils ont pris conscience de leur niveau de jeu et qu'ils vont se servir de ce match là pour aller dans la continuité et poursuivre le travail commencé. On a été bon en touche et dans les groupé-pénétrant. J'avais peur sur l'organisation défensive mais ils ont aussi été bon à ce niveau. L'arbitre n'aurait pas été mauvais je pense qu'on aurait pu gagner avec un score plus large. Ce match est quand même une grosse satisfaction".

Pour Givors, Thomas Putrasz : "Ampuis mérite sa victoire. Ils ont une belle équipe. Ils ont été plus vaillant et ont joué avec leurs tripes. Nous avons fait beaucoup trop d'erreurs individuelles et de stratégie. On est passé au travers aujourd'hui mais c'est ce qui va nous permettre d'avancer et de se remettre en question. Ils ont fait un match propre ils ont mérité leur victoire tout simplement."

Tous les matchs de la saison d'Ampuis

Annonce du match

Retour du derby au stade de Verenay d'Ampuis. Un match très important pour Ampuis qui doit se relancer au championnat sous peine de se retrouver en mauvaise position

Pour les supporters, un derby à toujours une saveur particulière, les tribunes sont pleines et l'ambiance est très électrique. Ce derby contre Givors ne devrait pas déroger à la règle même si le jeu risque d'être contrarié par une possible pluie. Qu'importe, sur le terrain la motivation sera grande. Les Givordins sont en confiance avec 2 victoires en 2 journées. Côté Ampuisait le début de saison est plus difficile avec une victoire étriquée contre Rives et une défaite à Saint Jean en Royan. Mais les Ampuisaits savent réagir dans les situations difficiles et on peut s'attendre à un gros défi entre les 2 équipes. Eric Ballay, entraineur d'Ampuis et ancien joueur de Givors, ce derby n'a pas de saveur particulière : "Peu importe l'adversaire, c'est un match qu'il nous faut gagner car il est important de se rassurer et de retrouver notre fond de jeu. Cette notion de derby est surement plus importante pour les joueurs car certains se connaissent et le public joue un rôle important." La ferveur du public d'Ampuis va effectivement jouer son rôle en espérant que le spectacle soit à la hauteur des ambitions ce qui n'est pas toujours le cas lors d'un derby.

Ampuis doit réagir

Le stade de Verenay devrait le plein aujourd'hui pour la venue du voisin Givors. L'explication sur le terrain promet d'être rugueuse et tendue. Givors n'a pas grand chose à perdre au niveau comptable mais ils viennent clairement pour gagner sur le terrain de leur hôte. Côté Ampuisait la pression est plus grande. Le groupe doit trouver rapidement son jeu pour pouvoir prétendre rester dans le groupe des ténors de la poule. Les entraineurs Eric Ballay et Youcef Beldjellil ont modifié le groupe qui avait effectué les 2 premiers matchs. Ils font tourner les avants pour ne pas trop puiser dans les ressources dés le début de saison.  Yann Brunaud glisse en 3e aux côtés des frères Benjamin et Claude Simian. Mascaro quitte son poste de demi de mêlée et sera trois-quart centre. Bouffard et Champet seront de nouveau associés à la charnière. Lilian Rostaing retrouve un poste qu'il connait bien à l'arrière. Tout ces changements ne sont pas de la seule volonté des entraineurs mais tiennent compte aussi des absences de Dessel et Amarat. Quoiqu'il en soit beaucoup d'Ampuisaits ont déjà prouvé leur polyvalence et ce match se gagnera surtout sur l'envie et leur capacité à rester concentré durant tout le match.

Le groupe : Rostaing, Mevel, Simian Ch, Mascarot, Ghembaza, Champet, Bouffard, Simian Cl, Simian B, Brunaud Y, Beldjellil S, Lucien, Beldjellil Y, Vicoletto, Barchi

remplaçants : Rivière, Perrin, Marquet, Dulcide, Seixas M, André D, Brunaud A

repères : Ampuis 8e avec 4 points, 1 victoire et 1 défaite

Givors 1er avec 9 points et 2 victoires

Entretien avec Eric Ballay, entraineur d'Ampuis et ancien joueur de Givors

Quel est votre historique avec le club de Givors ?

J'ai commencé le rugby à l'age de 5 ans à Givors et j'ai passé plus de 30 ans dans le club. Je jouais souvent à l'ouverture ou à l'arrière. Le meilleur souvenir reste bien sur la saison ou nous sommes montés en fédérale 1. C'est mon club formateur et j'ai toujours refusé de le quitter malgré les nombreuses sollicitations pour des clubs plus prestigieux. Aujourd'hui je le regrette terriblement vu le manque de reconnaissance et de considération que certains ont à mon égard.J'ai fini ma carrière à Villefranche puis je suis devenu entraineur pour arriver cette saison à Ampuis

Justement comment se passe votre intégration ?

Je suis très content d'être ici et l'intégration est très bonne de mon côté. Amprès il faut demande aux joueurs comment  ils ressentent notre relation. Ampuis est un très bon club avec un très bon esprit. Par le passé, j'ai entendu beaucoup de critiques sur Ampuis mais aujourd'hui je peux affirmer que c'est totalement infondé. Je pense que David Mascaro sera du même avis que moi. L'ambiance est excellente, le groupe vie sereinement mais on sait aussi que l'on a beaucoup de travail à effectuer.

Est-ce qu'on peut dresser un permier bilan sportif du début de saison ?

Avec une victoire étriquée et une défaite dimanche dernier on se rend compte de nos lacunes. Si les joueurs se rendent compte que sans travail on arrive à rien alors tout ira bien. On a beaucoup de progrès à faire sur le plan mental à l'approche du match et pendant le match. On manque de rigueur et de concentration par moment. Il faut un peu de temps pour que tout çà se mette en place mais en même le championnat est là et il faut gagner les matchs. le groupe est de qualité avec des joueurs de grande valeur. Il faut qu'on arrive à jouer notre jeu et à l'imposer. Dimanche il faut qu'on remette les pendules à l'heure par rapport à notre manière de jouer et cela quel que soit l'adversaire du jour, derby ou pas.

Ampuis avait gagné en 2009 à Verenay (photo Hervé Coste)
Ampuis avait gagné en 2009 à Verenay (photo Hervé Coste)