Givors se qualifie aux dépends d'Ampuis - vienne, 38

En 1/8 de finale excellence B de fédérale 3, Givors a battu Ampuis 9-6 (mi-temps 3-6)

vienne, 38
sport sport région : Rhône Alpes

onMay 4 2013

fiche technique

A Vienne, stade Jean Etcheberry : Givors 9 Ampuis 6 (3-6)
spectateurs : 800
Arbitre Aurélien Carillet (Alpes)

Pour Givors : 3 pénalités Jimenez (21e, 54e, 67e)
Pour Ampuis : 2 pénalités André T (24e, 40e)

Carton blanc pour Givors : Cruz (39e)
Carton blanc pour Ampuis : Degache (9e), Vivien (67e)

Résumé du match

Les nombreux spectateurs ont assisté à un match de derby typique d'autant plus que l'enjeu était de taille. Givors a dominé la 1ère mi-temps en usant de la puissance de son pack et provoquer les fautes adverses. Les répliques d'Ampuis ont trop souvent avorté à cause surtout de nombreuses petites fautes de main. La seule action savoureuse est à l'actif de l'Ampuisait Hammache qui perce la défense de givors mais se retrouve sans soutien dans les 22. Bis répétita en 2ème période mais cette fois les givordins seront plus réalistes sur les pénalités et tiendront avec 3 points d'avance jusqu'à la fin. dommage pour Ampuis qui rate l'égalisation dans les arrêts de jeu sur l'ultime pénalité de Thierry André.

Réactions :

dans un match assez fermé typique d'un derby, tous les points ont été marqués sur des pénalités. Les occasions d'essai ont été très rares. Givors n'a pas su profité de la domination de son pack. Ampuis, plus entreprenant, a trop souvent pêché sur des fautes de main. Thierry André  rate la pénalité de l'égalisation dans les arrêts de jeu : "On perd le match en 1ère mi-temps en ne jouant pas assez chez eux. On rate de belles occasions d'attaque en seconde mi-temps. C'est dommage de perdre contre Givors. Le bilan de notre saison est quand même positif car cela faisait assez longtemps qu'on n'était pas allé aussi loin en phase finale."

A l'inverse l'entraineur de Givors Abdel Boulkalwa est aux anges : "On avait des problèmes d'effectifs mais on s'en sort bien avec un bon vivier. On aurait du marquer quand on était en supériorité numérique et on a manqué d'alternance de jeu en conservant trop le ballon devant. Seule la victoire compte et je pense que les joueurs la mérite amplement.



vienne, 38

Loading...