Vers la fin du RVR

Dans un Communique? des pre?sidents du RVR aux joueurs, parents, e?ducateurs et dirigeants des clubs du bassin, les responsables annonce la fin de l'entente entre les clubs.

"De?s la saison 2011/2012 la Fe?de?ration Franc?aise de Rugby va mettre en place de nouvelles obligations pour les clubs e?voluant de la fe?de?rale 1 a? la division d’honneur."

Voir le communiqué publié sur le site du CS Vienne

Cela oblige Vienne à posséder une équipe junior (ou cadet) en nom propre et non plus sous forme d'entente. Vienne possède déjà une équipe Reichel. Constituer une équipe cadet n'est pas envisageable car après la période Cadet il faudrait revenir en entente pour les Juniors.

Concernant Ampuis, l'entente va reprendre comme il y a 15 ans avec les Côtes d'Arey et Saint Clair du Rhône.

Pour le président d'Ampuis Joël André il est certain que cela va poser des problèmes d'effectif surtout au niveau des cadets. "Comme d'habitude la fédération nous dicte sa loi et on n'a d'autres choix que de se taire. Ce n'est pas aider les petits clubs ni le rugby que d'imposer ce genre de décision".

Dominique Rostaing, responsable des jeunes à Ampuis, n'en pense pas moi. "On a mis beaucoup d'energie à batir cette entente et tout nos efforts sont anéantis par la FFR. Pour ne pas être sanctionné par la Fédération il nous faut au moins avoir 15 licenciés en cadet la saison prochaine. Pour un petit village comme Ampuis qui ne possède pas de lycée ou de collège sur son territoire c'est très difficile. Nous avons beaucoup de club concentré autour de Vienne. C'est une richesse mais ca devient un handicap aujourd'hui. Nous avons les mêmes obligations que le LOU ou Villeurbanne qui disposent d'un bassin de population beaucoup plus importante. C'est le rugby des champs qui l'on veut tuer !"